Apprêt à la colle de peau de lapin - test

1.5.17

De passage dans la boutique de La Marchande de Couleurs
j'ai discuté carton avec la propriétaire.
Elle m'a montré un meuble qu'elle avait fabriqué et décoré
uniquement avec des produits naturels vendus dans sa boutique.

Impressionnée par le rendu final, à la fois esthétique et solide, 
je l'ai interrogée sur sa technique.

Elle utilise de la colle de peau de lapin,
comme premier enduit afin de rendre le carton moins poreux,
puis en couches successives incorporant progressivement 
une charge (blanc de Meudon ou craie) et des pigments en poudre.


Elle poursuit ensuite avec de la gomme laque
résine d'origine naturelle qui renforce la dureté de surface du carton et le protège.

Elle termine enfin par de la cire d'abeille qui patine et donne un aspect velouté.



Je suis bien sûr repartie avec les 3 produits, 
déterminée à tenter de faire aussi bien !

Le processus étant plutôt long, je réserve le test complet à un projet personnel
pour lequel j'aurai du temps et oserai prendre plus de risques.
Pour la commande en cours, je me suis aventurée uniquement dans la première étape,
 l'apprêt à la colle de peau de lapin.

24h avant l'utilisation j'ai donc versé 100g de granulés de colle dans 1L d'eau.
Le jour J, j'ai chauffé au bain-marie le mélange gélifié
sans jamais le laisser bouillir (la colle ne collerait plus).
Le mélange s'est liquéfié et je l'ai appliqué au pinceau en une seule couche
tout en le maintenant au bain-marie puisque cette colle ne s'utilise qu'à chaud.

J'ai travaillé en extérieur car je craignais un peu l'odeur particulière de la préparation
mais je ne l'ai pas trouvée dérangeante.
Au contraire, elle m'a rappelé l'odeur de vieux bouquins...
Le carton recouvert de cette colle prend un aspect velouté et satiné
(qui se voit mal sur la photo, il faut me croire sur parole ;-)
sa couleur est plus intense
et il absorbe moins la peinture par la suite. 

 Par ailleurs la peinture a un beau "tendu"
que je n'avais encore jamais obtenu avec du carton.
Je sais qu'il existe bien d'autres techniques d'apprêt, 
mais j'ai adoré tambouiller telle une apprentie-sorcière au-dessus de son chaudron
et le résultat est à la hauteur de ce que j'attendais.
Expérience plutôt positive donc, 
reste à tester les autres étapes...

Et si vous passez par Montélier dans la Drôme,
allez donc faire un tour chez La Marchande de Couleurs...
Source photo : Site La Marchande de Couleurs

Vous pourriez aimer

0 commentaire(s)

Tous droits réservés - Reproduction interdite.